Skip to content

Troubles de l’Equilibre/
Proprioception

Ellipse 2 virtualis vr
femme fauteil roulant virtualis vr

Les troubles de l’Equilibre et/ou de Proprioception peuvent désormais être évalués et traités, quelle que soit l’étiologie, avec une solution complémentaire basée sur la Réalité Virtuelle.

L’Equilibre est régit par trois entrées sensorielles : Somesthésique (proprioception), Visuelle et Vestibulaire.

La Réalité Virtuelle permet de mesurer et rééduquer l’importance de chaque entrée sensorielle dans la stratégie d’équilibration du patient. Ce “poids” des entrées sensorielles est propre à chacun en fonction de l’âge, des activités physiques pratiquées, du mode de vie, et il est influencé par de nombreuses pathologies.

Le bilan [CTSIB VR] permet d’orienter le protocole de rééducation en privilégiant ainsi la travail sur la Vision, ou la Proprioception ou le Vestibule selon les résultats du bilan, grâce à des modules spécifiques.

Cette orientation ciblée sur les entrées sensorielles déficitaire est souvent négligée alors qu’elle est essentielle dans l’amélioration de l’Equilibre de chaque patient (Séniors, Neuro, Ortho, Sportifs etc…)

La VR, Réalité Virtuelle, apporte des outils complémentaires efficaces pour améliorer l’Equilibre de la personne âgée dépendante tout comme du sportif le plus aguerri (Rupture de LCA, entorses, etc…).

  • Troubles de l’Equilibre liés à l’âge / Syndrome post-chute
  • Déficit proprioceptif : Orthopédie post-opératoire / Prothèses / Ligamentoplasties / Entorses
  • Pathologies membres inférieurs (travail des appuis)
  • Equilibre général / Posture
  • Equilibre du tronc
  • Affections neurologiques : Parkinson
  • Ataxie, Hémiplégie, Hémiparésie

Et concrètement, cela se passe comment ?

Prenons l’exemple d’un cas clinique d’une personne âgée de 80 ans ayant chuté en faisant ses courses, avec un syndrome post chute. Etiologie non-étiquetée.

Virtualis - rééducation - réalité virtuelle

Le parcours de soins préconisé pour ce type de syndrome serait :

1Tout d’abord la prise en charge du Kinésithérapeute qui démarre par un bilan :

  • Réalisation d’un bilan [CTSIB] permettant d’affiner les déficits en cause (somesthésiques, visuels, vestibulaires) et de déterminer les stratégies de hanche/cheville.
  • Evaluation du « droit devant » avec le Bilan de [Repositionnement céphalique], c’est-à-dire la proprioception des muscles du cou.

2Ensuite vient la phase du traitement avec la rééducation en réalité virtuelle réalisée par le Kinésithérapeute :

  • Il peut être intéressant de commencer par de la relaxation avec le module [Relaxation], dans le cadre d’une initiation à la Réalité Virtuelle, VR, en réalisant des actes de mobilisation. Ensuite, un travail peut être fait en position debout, au défilement lent d’un paysage avec le module [Optocinétique].
  • Réalisation d’exercices simples et motivants en luttant contre la dépendance visuelle dans la stratégie d’équilibration et travaillez avec des déstabilisations intrinsèques (réflexe vestibulo-spinal) par exemple avec les modules : [Coordination Tête-œil], [ReflexVR], [Tracking Cible] et [Tape Champi].
  • Travail des transferts assis-debout avec [SquatVR].
  • Stimulation de la somesthésie altérée par l’âge en induisant des repositionnements réflexes du centre de gravité, avec par exemple l’exercice [Flux Optique] ou bien de façon progressive et volontaire avec les modules : [Poursuite Centre De Pression] et [BirdVR]. Le patient va pouvoir lutter efficacement contre la rétroposition, en sollicitant les chevilles et les orteils sous-utilisés (car en stratégie de hanche). En progression il est possible d’ajouter une mousse (type Airex™).
  • Travail des limites de stabilité avec le module [LOS].
  • Mise en situation de pour une réadaptation aux AVQ avec les exercices : [Foule], [SupermarchéVR] et [Escalator] (répercussions psycho-affectives importantes).

Quelques-uns des exercices cités :

Allez plus loin avec MotionVR…

La plateforme de Posturographie Dynamique et de Rééducation, MotionVR, permet de travailler en fixant en plus les limites d’amplitude et de vitesse axe par axe pour une récupération plus précoce de la proprioception en toute sécurité, résultant un gain de temps global de rééducation. Ce travail peut être réalisé par exemple avec les exercices [SkiVR], [BirdVR], [Motion Program] et [Walk VR] (marche en terrain accidenté).

MotionVR
Demande de démonstration

Veuillez compléter le formulaire afin que nous puissions vous étudier votre demande de démonstration.

S'inscrire à la Newsletter

Veuillez compléter le formulaire afin que nous puissions vous inscrire à notre Newsletter.

Inscription
Newsletter

Suivez toute notre actualité en vous inscrivant à notre newsletter :