Skip to content

À l’hôpital de Montélimar, la réalité virtuelle pour rééduquer des patients – Le Dauphiné.com – 07/11/2021

La réalité virtuelle est une solution technologique de plus en plus utilisée par les hôpitaux. À Montélimar, un casque relié à une plateforme dynamique, participe désormais à la rééducation de patients, notamment des victimes d’AVC.

Hôpital Montélimar

 

La patiente équipée du casque de réalité virtuelle se visualise sur une plateforme devant un paysage coloré.
La kinésithérapeute fait varier les inclinaisons de la plateforme de rééducation d’avant vers l’arrière comme
latéralement pour faire travailler l’équilibre.

S’il n’y avait plusieurs blouses blanches autour de nous, on en oublierait presque qu’on est à l’hôpital. Depuis un mois maintenant, une pièce du GHPP a pris des airs de salle de jeux vidéo : une plateforme de  posturographie dynamique est désormais opérationnelle, reliée à un écran d’ordinateur et à un casque de réalité virtuelle. Un casque qui peut aussi être utilisé avec le simulateur de conduite installé juste à côté.

Ces nouveaux outils doivent aider à la prise en charge des patients post-AVC, mais aussi des patients souffrant de troubles d’équilibre liés à des problèmes ORL ou souffrant de troubles neurologiques. « Cela a été  développé par un kiné montpelliérain qui voulait aller au-delà de la kinésithérapie vestibulaire (NDLR, traitant les vertiges) », explique Alis Sandu, kinésithérapeute au GHPP (qui propose aussi des consultations externes).

La plateforme, grâce à des capteurs, propose des mouvements à 360 degrés contrôlés et quantifiables, associés à différents programmes de réalité virtuelle immersifs. « Cela nous donne d’abord des informations sur  la position et la posture des patients, pour faire un bilan précis et cela permet ensuite de proposer des exercices de rééducation toujours sur la plateforme », poursuit la kinésithérapeute. Il est possible de paramétrer la vitesse, le temps de maintien dans une position… et de varier la difficulté avec une inclinaison allant jusqu’à 12 degrés. « Et la plateforme peut supporter jusqu’à 200 kg. Le patient est dans un environnement sécurisé », rappelle Alis Sandu. « On peut proposer des séances de 30 minutes en fonction de la pathologie et de la fatigabilité des patients bien sûr ».
« Nous sommes plutôt surpris du fait que les personnes âgées adhèrent facilement à ces nouveaux outils de réalité virtuelle », se réjouit le Dr Guillaume Dorey, en charge du service de médecine du sport. Un côté plutôt ludique qui peut aider à aussi mieux accepter la rééducation. Et, parce que pour un kiné, il n’est pas toujours possible de placer un patient en conditions réelles, Alis Sandu estime que cette plateforme offre de vastes perspectives. « Cela permet de mieux coller à la réalité par exemple, de patients qui souffrent de troubles du défilement visuel. Difficile de les emmener sur un escalator… ». Et le Dr Heroum, chef du service neurologie de poursuivre : « On peut l’utiliser aussi pour la thérapie miroir (NDLR, qui vise à stimuler les zones cérébrales lésées pour pallier les zones déficientes) afin de stimuler la plasticité cérébrale ».
Notamment, dans le cadre de la prise en charge des victimes d’accident vasculaire cérébral, souffrant d’hémiplégie. Un outil qui vient en plus de la prise en charge globale classique faite par les praticiens,  ergothérapeutes et kinésithérapeutes. « Après un AVC, 25 % gardent des séquelles neurologiques importantes et invalidantes », rappelle le Dr Heroum. La rééducation est donc très importante, comme il ne cesse de  le rappeler.
Un investissement global de quelque 60 000 euros.

Article Le Dauphiné.com – 10/11/21

Vous avez aimé cette publication ?

Share on facebook
Partager
Share on twitter
Partager
Share on linkedin
Partager
Share on pinterest
Partager
Demande de démonstration

Veuillez compléter le formulaire afin que nous puissions vous étudier votre demande de démonstration.

Demonstration request

Please complete the form and one of our team members will get back to you momentarily. Typical response times are within 24hrs.

S'inscrire à la Newsletter

Veuillez compléter le formulaire afin que nous puissions vous inscrire à notre Newsletter.

Subscribe to our Newsletter

Please complete the form below to register for our newsletter:

Inscription
Newsletter

Suivez toute notre actualité en vous inscrivant à notre newsletter :